Dans notre série "Réinterprétations oubapiennes pour grands et petits", aujourd'hui un classique d'entre les classiques !

Saurez-vous me donner le titre et le ou les auteur(s) du livre d'origine ?
(j'ai noirci le nom du narrateur dans la première case...)



















Et la question subsidiaire qui fait mal : quel est le nom du personnage qui prononce cette dernière phrase ?...