Aujourd'hui vendredi c'est évidemment jour du cochon, et je fais honneur à la tradition avec tout d'abord "Le Cochon qui rit", un jeu que tout le monde a eu chez soi ou au moins chez pépé-mémé

Celui-ci a vécu sa bonne vie de jeu de société familial, et on déplore des pertes parmi les cochons : quelques membres épars témoignent de l'existence jadis d'un quatrième larron, et il ne reste plus qu'un seul petit œil aux survivants pour pleurer sa disparition

"Big man, pig man, ha ha charade you are !"

Ensuite on passe à une autre ambiance, avec "Jeu de Cochons" édité par MB, un jeu improbable avec deux petits porcs en guise de dés
Selon la manière dont ils retombent, on marque plus ou moins de points, on peut décider d'arrêter ou de continuer ; Ça parait stratégique comme ça...

... c'est surtout super crétin, d'autant que les figures ont des noms parfaitement honteux :

Par exemple quand ils tombent comme ça, bêtement sur leurs quatre pattes, ça s'appelle un Double-trotteur :

Certes vous marquez 20 points, mais vous passez pour le mec un peu chiant, le gagne-petit dépressif, le type qui aurait mieux fait de jouer aux Petits-Chevaux

Alors que si par exemple vous faites ça :

heu c'est un Tournedos et un Groin-groin je crois, hé ben vous marquez 30 points et c'est déjà plus la rigolade autour de la table.

Et alors je vous raconte pas quand vous faites le Double-groin-groin plusieurs fois d'affilée comment vous êtes la star de la soirée !

Voilà, et tout ça pour terminer sur deux autres petits cochons qui sortent de je ne sais où :

Ils ne proviennent apparemment pas d'un jeu, ils existent juste en tant que tels et se suffisent à eux-mêmes. Leur particularité est qu'ils sont munis chacun d'un aimant à l'arrière, et quand on les approche l'un de l'autre...

... BAM ils viennent s'entrechoquer le cul violemment l'un à l'autre : des heures de rire garanti parmi petits et grands, c'est moi qui vous le dis !